Investir dans l’immobilier commercial de bureaux à Paris, le bon compromis ?

Investir dans l’immobilier commercial de bureaux à Paris, le bon compromis ?

Aujourd’hui l’investissement dans l’immobilier locatif de logement à Paris a des rendements de plus en plus faibles et la tendance actuelle n’est pas à la baisse. Depuis plus d’un an, on observe une forte hausse des prix à Paris alors que dans le même temps les loyers ont stagné en raison du plafonnement instauré à Paris par la loi Duflot.

Ces deux facteurs additionnés ont mécaniquement rendu ce type d’investissement plus coûteux et moins attractifs pour les particuliers souhaitant investir dans la pierre à Paris. Si on y ajoute un cadre légal très peu favorable pour le bailleur, ce type d’investissement peut facilement devenir très périlleux financièrement pour le propriétaire, surtout en cas de financement d’une partie de l’opération à l’aide de la dette bancaire.

Pourtant, d’autres solutions existent pour investir dans la pierre à Paris. Les bureaux représentent cette alternative. En effet, les bureaux permettent d’avoir une rentabilité plus importante pour plusieurs raisons :

  • La première sont des prix de vente souvent inférieurs à ceux de l’habitation,
  • La deuxième le bailleur est beaucoup plus protégé dans le cadre d’un bail commercial que dans le cadre d’un bail d’habitation
  • La troisième est que les loyers ne sont pas plafonnés.

Nous reviendrons dans un prochain article sur les caractéristiques des baux commerciaux par rapport au baux d’habitation.

De façon générale on pense, à raison d’ailleurs, que l’investissement locatif dans les bureaux est la chasse gardée des acteurs institutionnels (banques, compagnies d’assurance ou fonds souverains…) et des particuliers initiés à l’immobilier d’investissement parisien. C’est pour ces raisons qu’ANB Capital, grâce à son expérience et à sa connaissance du marché, permet aux particuliers d’accéder à ce marché et ainsi de bénéficier des opportunités d’investissement dans l’immobilier de bureaux à Paris.